Une ou plusieurs factures impayées impactent négativement l’activité de votre entreprise, mais vous ne savez pas quoi faire ? Face à cette situation, il est important de trouver une solution amiable avec votre client. Dans ce guide, vous découvrirez les étapes à suivre quand le client ne s‘acquitte pas de sa dette en temps et heure .

Envoyer une lettre de relance au client pour comprendre les raisons de l’impayé

étapes pour le recouvrement d’une factureSi le client a simplement oublié de régler sa facture, une relance téléphonique, écrite ou une visite domiciliaire sont suffisantes pour arranger la situation.

L’envoi d’une lettre de relance est une méthode qui a pour but de permettre de déterminer la raison pour laquelle le client ne paie pas. Ceci peut être un simple oubli, des difficultés passagères ou un désaccord sur le prix.

La lettre de relance doit préciser le fait qu’il y a un retard de paiement. La somme due, la date à laquelle a été conclu le contrat de vente, la nature et la quantité des biens livrés ainsi que les pénalités de retard et les indemnités forfaitaires pour les frais de recouvrement doivent être inscrits clairement dans la lettre.

Le recouvrement amiable des impayés

Au stade amiable, aucune société ni créancier, ni un huissier de justice n’a le droit de forcer le client à leur ouvrir sa porte. Encore moins de se rendre sur le lieu de travail de ce dernier ou au logement de ses proches.

Dans le cas d’une divulgation d’informations, le créancier peut être condamné pour atteinte à la vie privée selon l’article 226-1 du Code pénal.

La plupart du temps, la relance téléphonique permet au saisissant ou à la société de recouvrement de connaître les raisons du défaut de paiement et de la situation générale du client. Aussi, de négocier les délais et les mensualités du versement.

Les solutions pour éviter les impayés

S’il est impossible d’obtenir complètement les impayés, des solutions sont disponibles pour limiter ou réduire des effets négatifs pour votre société.

Vous pouvez ainsi :

— adhérer à un service de renseignements commerciaux sur les clients

— rester régulièrement en contact avec vos débiteurs

— effectuer un suivi de vos retours d’arriérés et contacter au plus vite le client

— ne pas entretenir un encours trop important avec un seul client, il est de diviser les injonctions sur plusieurs clients afin de limiter les problèmes d’impayé

— souscrire un contrat de protection juridique qui couvre les risques d’impayés.