Votre enfant a maintenant deux ou trois ans et ne veut toujours pas – ou tout simplement pas – s’endormir le soir ? Alors, essayez ceci :

Donnez à votre enfant votre oreiller ou un T-shirt usé. Demandez au préalable à votre enfant ce qu’il aimerait.
Pourquoi ne pas laisser la porte de la crèche ouverte au lieu de la fermer à votre bébé ? Les bruits du soir qu’il entend sont apaisants et soporifiques (bien sûr, il ne faut pas écouter du heavy metal ou regarder un film d’action passionnant).
bébéLaissez votre enfant s’endormir dans votre lit et transportez-le dans son lit lorsqu’il dort. Cela peut se faire avec des enfants plus âgés – et même si cela est décrit comme “interdit” dans de nombreux guides sur l’art d’être parent et le sommeil – si cela peut aider, c’est très bien et vous n’aurez pas à partager le lit avec votre enfant pour le reste de votre vie.
Vous avez deux enfants qui sont proches en âge ? Laissez-les dormir ensemble dans un lit. Cela peut très bien fonctionner – mais ce n’est pas obligatoire. Certains d’entre eux se calment immédiatement et s’endorment beaucoup mieux.
Si vous avez été allongée avec votre enfant jusqu’à présent, vous devriez essayer l’autre option. Sortez un instant : “Je dois aller aux toilettes !”. Lorsque vous revenez (ce que vous devez absolument faire, sinon votre enfant perdra confiance en vos paroles), il se peut qu’il soit déjà profondément endormi…Mais il y a également utilisé de babyphone caméra pour que les parents puissent entendre leur bébé et les voir en même temps.Il peut également aider les enfants en bas âge à se déshabiller.

Il existe bien sûr d’autres moyens pour “apprendre” aux bébés et aux enfants à dormir le soir et la nuit. Notez que ces méthodes ne prennent jamais en compte les besoins des enfants, mais seulement ceux des parents. Si un enfant ne dort pas, il y a une raison – et il est important de savoir pourquoi. Si vous ne trouvez pas de raison ou de moyen de modifier les habitudes de sommeil de votre enfant, une seule chose peut vous aider : tenez bon ! Parce que vous savez : tout cela n’est qu’une phase.